Look for a sales shop

Qu’est-ce que Paul Simon, Chick Corea, Herbie Hancock ou Eric Clapton ont en commun ? Richard Bona !

Issu d’une famille musicienne (grand-père griot et percussionniste, maman chanteuse), Richard Bona naît à Minta, dans l’Est du Cameroun. En 1980, il rencontre un français expatrié qui tient un club de jazz. Richard, qui n’avait jamais entendu parler du cette musique, passe ses jours et ses nuits à l’explorer, jusqu’à la révélation en écoutant un disque de Jaco Pastorius. Enthousiasmé par la vélocité du jeu du bassiste de Weather Report, il se convertit immédiatement à ce nouvel instrument.

Apprécié de la critique, adulé par ses pairs et nouvellement professeur de musique à la très sélective New York University, Richard Bona est tout simplement considéré par certains comme un des meilleurs bassistes au monde. Au fil des années il s’est également imposé comme chanteur charismatique et compositeur d’exception avec pour preuve son dernier album, Tiki, qui jette plusieurs ponts entre les musiques africaines et brésiliennes, jazz et afro-cubaines.

Toujours avide de retour aux sources, le bassiste à la voix de velours remporte la Victoire du «Meilleur artiste de jazz international» en 2003, une consécration pour celui qui fait désormais partie du cercle très fermé des musiciens africains internationalement reconnus. En mars 2008, Richard Bona marquera l’actualité musicale : Il sortira son premier album Live et un DVD et commencera sa tournée française.

L’occasion de (re)découvrir l’impressionnante présence scénique de ce très grand bassiste et chanteur.

Artist actuality