Look for a sales shop
JOYCE JONATHAN
  • JOYCE JONATHAN

  • Available in :
  • + 1ERE PARTIE
  • Variété et chanson françaises
  • on 2016/10/6 at 8:00 PM
Be the first to post a review!
So bad? Not very good It's ok Good Top !
  • from € 25.00 to € 45.00
  • Fnac Membership € 22.00 *
* in the limit of seats available at this price
etoile See all news about your artist

LE PERISCOPE (L.2-139835 ; 3-139836) PRESENTE CE CONCERT

Joyce Jonathan en concert au Comédia (Paris)

 le 6 octobre 2016 

Joyce Jonathan – Une place pour moi 

Joyce Jonathan ne cache pas que son troisième album est en partie autobiographique. En partie seulement, parce que, à partir de sa vie, elle part en exploration de sentiments et d’expériences que traversent aussi ses amis, ses proches et nous tous. 

Mais, dans le livret de son nouvel album, elle a daté chaque chanson du jour où elle a surgi. Les premières datent de février 2014 et les dernières de juillet 2015. « Ce n’est pas un journal intime, mais plutôt un journal de bord. Ou un journal de sentiments », précise-t-elle. Douze chansons dessinent le récit d’une rupture, du choc à la guérison, en passant par toutes les étapes que chacun connaît. Car c’est peut-être ce qui distingue le plus Joyce Jonathan de quelques-uns de ses grands aînés : elle sait qu’elle n’en mourra pas, elle ne se regarde pas couler pas à pic, elle ne se laisse pas hypnotiser par les grandes phrases de douleur. Au contraire, elle explore ses sentiments avec une précision et une honnêteté impeccables – la souffrance, la rancune, l’espoir, la résilience, le rebond, l’oubli... « Je suis passée par toutes les phases de la rupture, se sentir usée, idiote, pas respectée puis incapable de respecter, sentir la fierté qui prend le dessus… » 

Alors tout est vrai quand, dans le single qui a annoncé la sortie de l’album, elle chante : « Le bonheur c'est pas le but mais le moyen / Le bonheur c'est pas la chute, mais le chemin ». Une sorte de mantra du jour, au début de l’été 2015, qui lui est venu comme toutes ses chansons, « toujours écrites dans l’extrême ; juste avant, je dois aller très bien ou très mal. » 

Paroles et musique surgissent de tempêtes émotionnelles, comme Je plonge qui s’écrit et se compose sans guitare ni piano pendant un vol long-courrier, pour dire qu’il faut s’arracher au cycle de la destruction et de la reconstruction lié aux addictions : « Écoute ton corps / Ne lui fais pas de tort / Quand tout est calme / Parfois on se repose ». Ou encore ces sentiments ambigus mais si justes de Sans toi : « Ça me rend triste d'être heureuse / Je sais que ça n’se dit pas / Ça me rend triste d'être heureuse sans toi ». Ou l’autoboost de Je me jette à l’eau, la dernière chanson écrite pour l’album : « Ça y est j'me jette à l'eau / Le regard, vers le haut / Pour y croire à nouveau / Je repars / Oh, j'me jette à l'eau »… 

Çà et là, elle a collaboré, pour polir les textes ou pour les compositions, avec Jérémie Kisling, Edgar Ficat, Tom Grafin, Renaud Rebillot, Fabien Nataf et Ycare. Et elle a vécu des moments idylliques avec Vianney, son récent « coup de foudre amical ». A deux, ils ont écrit, composé et chanté avec Les Filles d’aujourd’hui, chanson commencée « au retour d’un week-end pendant lequel j’avais dit non à un garçon. La terminer avec Vianney a été un moment idyllique. » On le devine immédiatement, tant elle avoue et révèle à la fois d’elle-même et, effectivement, des filles d’aujourd’hui : « Elles sont énervantes les filles d'aujourd'hui / Et malheureusement j'en fais partie / Elles sont trop hésitantes les filles d'aujourd'hui / Elles ne savent pas ce qu'elles veulent, elles ne savent pas dire oui ».


PMR : 03 28 144 177

Alert subscription

Subscription to alerts helps you to be informed as soon as one of your favorite artist or team event is available for booking. You can also be informed of a venue programmation. Know more

Vous pouvez vous inscrire aux alertes artistes suivantes
Joyce Jonathan

Vous pouvez vous inscrire aux alertes salles suivantes
LE COMEDIA (PARIS 10)
Add